Plantes bizarres: 7 espèces les plus étranges du monde

Mère Nature ne cessera jamais de nous étonner et si ces plantes bizarres n’attirent pas votre attention sur ses pouvoirs, rien d’autre ne le fera.

Plantes bizarres: Une plante qui mange des animaux? Des feuilles qui rétrécissent dans la «timidité» au moindre contact? Que diriez-vous d’une fleur énorme qui sent comme quelque chose est mort?

À lire aussi: 8 plantes insolites qui ont des super-pouvoirs

# 1. Mimosa pudica, la plante sensible

plantes-bizarres

Ses feuilles ressemblent à celles des palmiers ou des cocotiers mais à une échelle super miniature. Touchez-le et il rétrécira, car il se repliera vers l’intérieur au ralenti jusqu’à ce qu’il ressemble à un tas ratatiné. Ce rétrécissement est causé par des mouvements sismoniques qui, selon les botanistes, augmentent l’attrait de la plante pour les herbivores. Cette capacité peut également aider la plante à faire face au stress environnemental.

Les feuilles du Mimosa pudica reprennent leur aspect normal après plusieurs minutes, mais elles se replient à nouveau au toucher.

# 2. Plantes bizarres: Lithops, les «pierres fleuries»

Pour les non-initiés, ceux-ci ne ressemblent pas du tout à des plantes. Ils ressemblent à de jolies pierres de différentes couleurs et ressemblent à des cerveaux. Les lithops sont originaires des déserts d’Afrique australe et ont développé la capacité à «imiter» les pierres pour se camoufler contre les herbivores. En automne et au début de l’hiver, ces plantes produisent de jolies fleurs ressemblant à des marguerites, mais au-delà, elles retrouvent leur aspect de pierre.

# 3. Rafflesia, la plus grande fleur du monde

View this post on Instagram

Después de dos semanas de ruta por Sumatra me he tomado unos días de descanso para explorar una zona que todavía desconocía. 🧐 Hasta ahora había estado siempre en la zona norte de la isla, pues no os imagináis como son aquí las distancias… y el transporte público es una auténtica odisea🚌 Así que para poder ofrecer nuevas rutas, he viajado hasta el oeste de Sumatra, donde he podido ver hasta 4 rafflesias arnoldi abiertas, y cerradas por los menos unas 20 más 🌸 Jamás había visto tantas juntas, ¡una auténtica maravilla! y es que en esta zona es fácil verlas ya que no tienen depredadores. 🐗 Anteriormente había visto tan solo una en todo el tiempo que he estado por aquí, concrrtamente en Batu Rongring, pues en el Norte de Sumatra hay muchos más animales a los que les encanta comérsela antes de que florezca🐒 ¿A ti te gustaría poder ver alguna? #westsumatra #sumatra #sumatraconmarta #viajaraindonesia #viajarasumatra #rafflesiaarnoldii #rafflesia #indonesia_photography #indonesia #catalanspelmón #baturongring

A post shared by Viajes responsables (@sumatraconmarta) on

On ne peut que s’émerveiller en voyant la plus grande fleur du monde. Mais quand vous sentez son odeur, eh bien, ce n’est pas exactement frais et odorant. Mis à part sa taille énorme, la Rafflesia arnoldii est connue pour sentir la viande pourrie.

Cette plante parasite peut peser jusqu’à 15 livres et atteindre 3 pieds de large. Il survit en s’attachant à une plante hôte puis en suçant toute son eau et ses nutriments. L’odeur a un but – elle attire les insectes qui polliniseront ensuite la fleur.

# 4. Plantes bizarres: Gympie-gympie, le dard mortel

Gympie-gympie

Les plantes qui piquent ceux qui les touchent n’ont rien de nouveau. Mais le gympie-gympie (Dendrocnide moroides), originaire des forêts tropicales australiennes, le porte à un tout autre niveau.

Vous voyez, il a des aiguilles fines et creuses qui contiennent de la moroïdine, une neurotoxine qui provoque une douleur atroce lorsqu’elle pique. La douleur est si intense qu’elle peut durer des ANNÉES et tuer des chiens et des chevaux. La douleur peut rendre un humain fou.

À lire aussi: Plantes incroyables : 18 modèles pour votre intérieur

# 5. Pichet d’Attenborough, la plus grande plante carnivore du monde

Pichet-Attenborough

Les animaux qui mangent des plantes sont naturels. Quand c’est l’inverse, cela rend les choses très intéressantes. L’usine de pichet a été nommée d’après le naturaliste Sir David Attenborough et mesure près d’un pied de diamètre. Il y a des sécrétions de nectar autour de la bouche du pichet, qui attire ses proies, généralement des insectes et parfois de petits animaux comme les rats et les souris.

# 6. Welwitschia, la plante qui ne cesse de croître

View this post on Instagram

This is a Welwitschia Mirabilis – one of the OLDEST plants on earth – a living fossil! 🤩 The Welwitschia Mirabilis is a desert plant which is endemic to the Namib desert in Namibia and Southern Angola. Named after Friedrich Welwitsch who "discovered" the plant in 1859, some of the specimen are estimated to be almost 2000 years old – as this one in the picture! 😃 You can see the plants on the approx. 50 km long Welwitschia Drive (permit needed). A round trip from Swakopmund takes about four hours. . 👉 Who has been there??? 😃 . #welwitschia #welwitschiadrive #scenicroute #scenicdrive #namibdesert #desert #desertplant #fossil #namibnaukluftnationalpark #namibia #oldestplant #fossilplant #plants #nature #naturephotography #naturelovers #gravelroad #dust #4×4 #4x4offroad #passionpassport #discoverearth #thepeoplescreatives #justgoshoot #yourshotphotographer #EarthCapture #lonelyplanet #mylpguide #bealpha #alphashooters

A post shared by Marietta Weidinger Photography (@mariettaphoto_com) on

La Welwitschia mirabilis n’a que deux feuilles. Cela semble ennuyeux, non? Mais ces feuilles continuent de pousser et de grandir jusqu’à ce qu’elles s’empilent, ce qui donne à la plante un aspect de désordre dans le désert namibien.

Ils continuent de grandir pendant 600 ans! Les plus grands auraient environ 2000 ans. Bien sûr, les feuilles sont déchirées et en lambeaux, mais elles restent en vie.

Imaginez cela – ces plantes étaient déjà là lorsque l’astéroïde tueur a atterri sur Terre il y a 65 millions d’années. Ils ont survécu à la période glaciaire, ainsi qu’à d’autres risques et dangers environnementaux.

#7. Selaginella lepidophylla, la plante de la résurrection

La déshydratation peut détruire presque toutes les plantes, mais vous pouvez inclure la Selaginella lepidophylla comme l’une des très rares exceptions. Il vit dans le désert de Chihuahuan et reste en vie en se recroquevillant en une petite boule quand il fait trop chaud et aride.