Six idées fausses sur l’espace que les films ont ancrées dans nos esprits

De Ayasta – 12 mars 2014 à 18:28 dans Culture

Aussi bons qu’ils soient, les films ne sont pas toujours véridiques. Il arrive assez souvent (voire très souvent) que nos connaissances soient biaisées par ceux-ci. C’est le cas pour l’histoire (300 en est un bon exemple) tout comme pour l’espace. Alors si vous pensez tout savoir sur ce qui se passe dans notre univers, voici 6 croyances très répandues qui sont en réalité fausses.

6. Les ceintures d’astéroïdes sont mortelles

Il suffit de regarder L’Empire contre-attaque ou L’attaque des clones pour se dire que les ceintures d’astéroïdes sont incroyablement dangereuses. Après tout, l’espace entre les astéroïdes est si réduit que même les minuscules vaisseaux que sont les TIE finissent par s’y écraser, à défaut de se faire engloutir par un ver géant. Même C-3PO nous met en garde, rappelant que les chances de traverser un champ d’astéroïdes sont quasiment nulles. Obi-Wan et Han Solo en font d’ailleurs les frais dans des courses-poursuites effarantes.

6-mythes-spaciaux-faux-a-cause-des-films
[wp_ad_camp_10]
En réalité, les ceintures d’astéroïdes ne sont pas si dangereuses que ça. Si elles contiennent en effet des astéroïdes en grandes quantités, des kilomètres séparent chacun d’eux. Les scientifiques de la NASA ont répondu qu’il y aurait environ une chance sur un milliard pour qu’une sonde entre en collision avec un astéroïde, dans l’hypothèse où elle devrait traverser un champ d’astéroïdes. On a donc plus de chances de se faire frapper cinq fois par la foudre en tenant un paratonnerre durant un orage que Han Solo de se manger un énorme caillou en pleine tronche.

5. Les trous noirs sont des aspirateurs cosmiques

Les trous noirs ont toujours été une source d’incompréhension et de fascination. En plus d’être invisibles à l’œil nu, leur capacité à tout absorber à des années-lumières autour d’eux est assez effrayante. Différentes séries ont contribué à cette croyance, telles que Star Trek, avec la destruction de la planète Vulcain par un trou noir.

w_6-mythes-spaciaux-faux-a-cause-des-films-2

Si les trous noirs sont en effet extrêmement puissants et possèdent la plupart des caractéristiques mentionnées ci-dessus, ils sont toujours soumis aux lois de la physique. Aussi énormes et puissants qu’ils soient, leur masse est limitée. Et comme n’importe quel autre objet dans le monde, la puissance de son attraction ne peut pas être supérieure à sa masse. Dans l’hypothèse ou un trou noir d’une masse équivalente à celle de notre soleil se trouvait près de la Terre, nous ne serions pas absorbés. Ni rapidement, ni lentement au fil des années.

(Bien entendu, cela est théorique. Un trou noir de la masse de notre soleil ne pourrait pas vraiment exister, il s’agirait plutôt d’une étoile naine).

4. Le soleil est de couleur jaune

Quand on est enfant, on apprend généralement deux choses : le soleil est chaud et il est jaune. Si la 1ère est vraie (6000 Kelvin / 5726,85 degrés Celcius), la seconde est malheureusement d’une fausseté absolue. En effet, le soleil, avec une température très très élevée, ne peut-être que d’une seule couleur : blanc. Plus exactement, il est de toutes les couleurs, qui par superposition donne du blanc. Et oui, le soleil n’a jamais été jaune. Nous le voyons jaune à cause de notre atmosphère, qui filtre les rayons lumineux.

6-mythes-spaciaux-faux-a-cause-des-films-1

Quid alors de toutes les photos prises par les agences spatiales ? La triste (mais nécessaire) réalité est que les couleurs sont ajoutées APRÈS la prise des photos. Bien entendu, le but des agences spatiales n’a pas été de nous mentir pendant toutes ces années. Les couleurs que l’on voit sur les photos sont le résultat de longues approximations et d’analyses des atmosphères, pour les aider dans leur travail (faute de pouvoir aller vérifier sur place).

3. Les météorites sont brûlantes

Un grand classique s’il en est. La plupart des films nous montrent les météorites comme des boules de feu explosives, qui vont allez s’écraser au sol avec un impact retentissant et beaucoup d’effets spéciaux. Tout n’est pas faux cependant. Les météorites descendent effectivement dans l’atmosphère en flammes. Plus précisément, il s’agit de la fine couche d’air les entourant. Soumise à la pression entre la météorite et l’atmosphère, cette fine couche d’air chauffe au point de prendre feu, donnant aux météorites l’aspect enflammé qu’on leur connaît.

6-mythes-spaciaux-faux-a-cause-des-films-3

Mais comme ces dernières viennent de passer quelques millions d’années dans l’espace, où la température est très basse, quelques minutes au milieu des flammes ne suffisent pas à les rendre brûlantes. D’autant plus que la partie au contact des flammes a tendance à voler en éclat lors de la collision au sol.

2. Le corps humain explose dans l’espace

On a tous vu quelques films à petits budgets où les personnages explosent lorsqu’ils sont en contact direct avec l’espace, due à l’énorme différence de pression entre l’extérieur et l’intérieur du corps humain. Le concept a même été repris dans les Simpson, lors d’un épisode Halloween.

w_6-mythes-spaciaux-faux-a-cause-des-films-4

La réalité est tout autre. Il est en effet possible pour un humain de se balader dans l’espace sans casque et ne pas exploser en mille morceaux. Alors bien entendu, avec l’absence d’oxygène, les chances de survie sont minces, mais votre tête ne fera pas BOOM. Cela est possible grâce à deux choses. Tout d’abord, notre peau protège si bien notre corps que celui-ci est capable d’annuler l’effet d’explosion du à la décompression de notre environnement.

Secondement, notre système de circulation sanguine est extrêmement adaptatif, et est donc capable de continuer à faire circuler le sang normalement même lorsque l’on se retrouve soudainement dans un environnement totalement différent.

1. La face cachée de la Lune est noire. Tout le temps.

w_6-mythes-spaciaux-faux-a-cause-des-films-5

Désolé de briser vos souvenirs d’enfance, mais le côté obscur de la Lune n’existe pas. En fait, cette croyance vient d’une mauvaise interprétation d’un fait réel. Ce qui est vrai, c’est qu’on ne voit qu’un seul côté de la Lune depuis la Terre. Il existe donc une face cachée de notre point de vue. Le soleil, lui, en voit plusieurs. Bien entendu, la Lune n’est pas éclairée de tous côtés en permanence, mais comme sur Terre, le phénomène jour/nuit existe.

Il existe donc une face de la Lune que nous ne pouvons pas voir depuis la Terre, mais cela ne fait pas d’elle un lieu obscur, banni dans les ombres éternelles et servant de base secrète à toute une armée de Transformers en furie.