Des restaurants chinois pris à mettre de la morphine dans leurs plats pour rendre les clients dépendants

Près de 35 restaurants en Chine ont été pris à mettre des opiacés dans leur nourriture, notamment de la morphine et de la codéine.

Une investigation est en cours pour comprendre exactement comment ces établissements s’y sont pris.

Les aliments dans lesquels des opiacés ont été trouvés incluent des nouilles, des pommes de terre et du homard, selon les nouvelles locales, et 5 des 35 restaurants sous investigation font actuellement l’objet de poursuites. « Consommer de la soupe ou des pommes de terre mélangées avec du pavot pendant une longue période vous rendra dépendant… et finalement va vous conduire à l’abus de drogues dans les cas graves », a déclaré Wei Tao, chef adjoint de l’Institut des aliments du Centre provincial de contrôle des maladies de Guizhou.

Dans un cas précédent, un propriétaire de restaurant a été condamné à 18 mois de prison pour introduire dans ses plats de la poudre de pavot, un puissant opiacé. Lorsqu’il est mélangé avec de l’huile au piment ou du sel chinois, il est difficile à détecter, en particulier en faibles quantités. Toutefois, au fil du temps, les petites quantités peuvent s’accumuler dans le système et gravement affecter le corps humain.

La Chine n’est pas connue pour ses normes et règlements alimentaires très stricts, cependant, cette nouvelle est tout-de-même énorme.

source : sante-nutrition / Minds