QUELS SONT LES EFFETS IMMÉDIATS DE L’ALCOOL ?

alcool
Partages
partager sur twitter

Twitter

L’alcool agit rapidement sur le système nerveux : c’est pourquoi on l’aime et on le recherche. Un verre de vin, une coupe de champagne, un whisky donnent immédiatement un coup de fouet euphorisant.Quand l’alcoolémie (taux d’alcool dans le sang) s’élève, les facultés diminuent.

Alcoolémie de 0,30 à 0,50 g
L’euphorie règne en même temps que baissent ensemble : l’ouïe de 15 %, la vision périphérique et la faculté d’estimer les distances de 50 % et l’attention de 30 %.
Mais l’euphorie empêche de prendre conscience de ces baisses.

Alcoolémie aux environs de 1 à 2 g
Les réflexes sont gravement perturbés.
Une excitation intense s’installe, se manifestant par une grande cordialité ou de l’agressivité vis-à-vis des autres ou de soi-même (« vin gai » ou « vin triste »).
Les inhibitions disparaissent. On perd tout sens critique et surtout vis-à-vis de soi-même.

Alcoolémie de 1,50 g à 3 g
On entre dans le domaine de l’ivresse mais selon les individus, elle peut s’installer vers 1 g ou au-dessus de 3 g. La vision est dédoublée, les pensées sont confuses. On bafouille et on tient un discours assez incohérent. Le contrôle des mouvements est difficile ou carrément absent.

Alcoolémie au-delà de 4 g
On tombe dans un sommeil profond accompagné ou non d’un coma éthylique qui peut être mortel.

Tout ceci signifie que dès que l’alcoolémie se situe autour de 0,30 à 0,50 g, on peut y laisser sa vie ou attenter à celle des autres. Et ce même si beaucoup pensent que « une cuite de temps en temps, c’est pas grave » et si l’on ne souffre pas d’alcoolisme.


Source: E-santé





Commentaires

commentaires