La physique quantique prouve la vie après la mort : Pr Lanza

Swagactu
Partages
partager sur twitter

Twitter

 

Et oui, encore un article sur la vie après la mort.

Et encore, si j’écrivais tout ce que je vois sur ce sujet, je pourrais faire un article par jour. Et croyez-moi, il y en aurait beaucoup venant de la science elle-même.Les choses bougent à une vitesse incroyable. Accrochez-vous !!! Les plus grands scientifiques au monde s’intéressent maintenant à ce domaine, car non seulement beaucoup de témoignages s’accumulent, mais aussi avec des preuves comme la description des gestes du personnel médical pendant la NDE.

Mais ici, c’est un autre avis que je vous propose, celui du scientifique Robert Lanza qui a été le premier chercheur à cloner des embryons humains, en passant par le clonage d’animaux d’espèces menacées, etc.


Sa participation au premier clonage humain à fait la une du magazine U.S. News :

us_news_world_report

Donc sur la vie, il sait en sait surement plus que vous et moi réunis. Et évidemment, comme je m’intéresse fortement à la physique quantique, avant de connaitre l’avis de Robert Lanza sur le sujet de la vie après la mort, j’avais eu la même réflexion.
La mort est une illusion

Selon lui c’est simple, il a des preuves que la conscience ne meurt pas. La mort est une totale illusion, ça n’existe pas, c’est une conception de l’esprit. Il précise que si nous croyons à la fin de la vie c’est parce que nous avons appris que nous mourrons.

Peut-être que vous ne comprenez pas ce qu’il veut dire, je prépare un livre sur l’astrologie quantique qui vous expliquera justement pourquoi ce que vous vivez n’est pas la réalité.

Le professeur Robert Lanza est un adepte de l’univers Biocentrique, qui est la théorie du « tout ». En fait, c’est la vie qui crée l’univers et non l’inverse. Si vous tapez le mot « illusion » dans ce blog vous saurez de quoi je veux parler.

Pour synthétiser, l’univers existe parce que notre corps biologique existe. Ce qui explique pourquoi, il y a des lois physiques si précises pour l’émergence de la vie, c’est que tout simplement, c’est une projection de ce qu’on est.

Maintenant ce qui m’amuse est la réaction inverse, pourquoi la majorité des êtres humains croient que leur perception de la vie est la réalité ? Peut-être parce qu’ils ne se posent pas la question, ils vivent « automatiquement », c’est-à-dire comme ils ont été programmés.

Mais la théorie du Pr Lanza signifie aussi que l’espace et le temps est une création de notre esprit

Certains physiciens vont même beaucoup plus loin en disant qu’il y a autant d’univers que de futurs probables. C’est-à-dire, en prenant comme exemple ma personne, qu’il existerait autant d’univers qu’il y a d’Eric Cordier avec à chaque fois des scénarios différents selon mes choix de la vie. Et vous passeriez d’un univers à l’autre sans vous en apercevoir évidemment, comme l’expérience de la double fente en physique quantique.

Vous pouvez aussi vous procurer son livre si vous comprenez l’anglais, car non traduit en français :

biocentrism_bookCover

Et aussi ce documentaire…

Presque chaque culture et religion semblent penser qu’il existe une vie après la mort ; une croyance renforcée par l’expérience de gens ayant échappé à la mort.

En 2008, Eben Alexander, neurochirurgien de renom qui enseigne à l’université de Virginie, aurait vécu une expérience de mort imminente (EMI) qui bouleversa sa conception de la vie. Il décida de raconter son incroyable périple dans « Preuve du paradis : le voyage d’un neurochirurgien dans la vie après la mort » : ce livre sera publié le 23 octobre 2012 aux USA.

Paranormal_La vie après la mort par grandeetoile

L’histoire d’Eben Alexander, père de deux enfants, débuta avec un simple mal de tête, en novembre 2008. Cette douleur incessante n’était pas anodine mais due à une méningite bactérienne qu’il aurait contractée quelques jours avant. Cette maladie l’aurait alors plongé dans un coma profond durant une semaine entière. Pendant cette période, Eben Alexander aurait voyagé dans une autre dimension de l’univers, une dimension dont il n’avait jamais rêvé qu’elle existait. Il raconta y avoir vu des nuages blanc-rosé sur un ciel bleu profond et des êtres transparents, très différents de tout ce qu’on peut connaître sur notre planète terre. Il aurait alors rencontré une jeune femme aux pommettes saillantes et aux cheveux dorés, qui parmi des millions de papillons, lui aurait parlé « sans utilisé de mots » : « Tu es aimé et chéri pour l’éternité. Tu n’as rien à craindre », lui aurait-elle dit.

La diffusion des premiers extraits du récit, à la limite du fantastique, a provoqué un grand nombre de réactions sceptiques.

Selon les estimations, environ 3% des Américains, soit plus de 9 millions de personnes, ont un jour vécu une expérience de mort imminente. « Il y a plusieurs dizaines de milliers de témoignages du même genre chaque année », souligne Paul Perry, co-auteur de plusieurs best-sellers sur le sujet. « Ces expériences peuvent être un aperçu de la suite de notre miraculeuse aventure. Malheureusement trop peu d’études significatives ont été menées sur le sujet », ajoute-t-il.

Dean Mobbs, psychologue à l’Université de Columbia qui étudie la neurobiologie et la peur chez les humains, ne nie pas que M. Alexander ait vécu une telle expérience, mais elle a selon lui une explication rationnelle. « Il n’y a rien de paranormal », affirme M. Mobbs selon qui les expériences de mort imminente sont la manifestation de dysfonctionnements du cerveau dans certaines circonstances.

« Notre cerveau peut fabriquer des expériences intenses comme celle-ci notamment dans des situations de confusion ou de traumatisme. Il essaie de réinterpréter le monde et ce qui l’entoure », déclare-t-il en rappelant une étude menée en Suisse où des expériences de dédoublement avaient été recréées en stimulant une certaine partie du cerveau. Dean Mobbs a également noté que le corps humain peut diffuser « d’importantes doses d’opioïdes » quand il fait face à un danger extrême. Ces opioïdes génèrent une sensation d’euphorie semblable à celle décrite dans des expériences de mort imminente.

Enfin, M. Mobbs rappelle que les personnes ayant vécu des expériences de mort imminente n’ont jamais en réalité été proches de la mort. D’ailleurs la majorité des personnes qui sont brièvement mortes avant de ressusciter affirment ne se souvenir de rien, conclut-il.

Source

Note perso : Eben Alexander est lui aussi est spécialisé en neurobiologie. Force est de constater qu’après son expérience de mort imminente, il fut impossible pour lui de rationaliser son expérience. Alors Dean Mobbs, vous feriez pas une petite EMI juste pour voir ?


source:http://astrologie-developpementpersonnel.jeboost.com





Commentaires

commentaires