J’ai arrêté de donner des explications aux gens qui ne comprennent que ce qu’ils veulent

35846776451720688
Partages
partager sur twitter

Twitter

J’ai arrêté de donner des explications aux gens qui ne comprennent que ce qu’ils veulent

Personne n’est obligé de donner des explications sur ses croyances, ses valeurs, ses goûts ou son conjoint. Les explications sont nécessaires uniquement dans les situations qui génèrent de l’incertitude ou de la souffrance et toujours sous le signe du respect.

Dans la psychologique cognitive, on nous dit souvent que nous ne sommes pas obligé de donner des explications sur ce que l’on fait, pense ou choisit dans le quotidien.

Au-delà de cette dimension, il y a toujours l’intérêt propre, le besoin de se connaître soi-même et d’agir en accord avec nos principes et nos valeurs, en respectant aussi tous ceux qui nous entourent.

L’acte de donner des explications est nécessaire dans les cas où nos décisions ont un rapport avec des personnes tierces, mais l’acte d’assumer ses responsabilités propres va avec cette capacité de savoir agir et décider, sans devoir justifier ce que l’on fait face aux autres.


Nous savons aussi que nous passons notre vie à donner des explications pour tout, et nous vous invitons ici à réfléchir à cela.

Quand donner des explications devient une habitude

Comme tout dans la vie, il y a une limite et un équilibre. Nous pouvons demander des explications à notre conjoint si par exemple, il n’apparaît pas pendant trois jours d’affilée.

On peut faire la même chose avec ses enfants face à un mauvais comportement, et avec nos amis s’ils font quelque chose auquel nous ne nous attendions pas.

  • Les personnes ont besoin de donner et de recevoir des explications dans des situations qui provoquent de l’incertitude, de l’étrangeté ou de la souffrance.
  • Dans la psychologie cognitive et la psychologie positive, on parle du besoin de ne pas considérer que « donner des explications » est une habitude de la vie quotidienne, surtout face à des situations qui ne le demandent pas.

Couple-en-velo-J’ai arrêté de donner des explications aux gens qui ne comprennent que ce qu’ils veulent

Le problème du fait de donner des explications dépend aussi du type de communication que l’on établit avec les autres. Si le dialogue est constructif, empathique et constructif, la communication est fluide et il y a de la compréhension.

Pourtant, dans de nombreux cas, il y a des personnes qui ne comprennent que ce qu’elles veulent, et pire encore, loin d’écouter, ne pensent qu’à la réponse qu’elles vont donner car elles ont déjà établi leur propre conclusion, peu importe qu’elle corresponde ou non à la réalité.

  • Donner des explications ne devrait pas être une habitude si enracinée dans nos sociétés. Pas, au moins, quand ce que l’on cherche, c’est juger les autres en accord avec leur comportement et leurs choix.
  • Les explications sont nécessaires uniquement quand une situation concrète le demande, et afin d’instaurer l’équilibre dans la relation.
  • Au moment de donner des explications, il doit exister un dialogue respectueux, ouvert et démocratique. Émetteur et récepteur doivent s’écouter avec empathie et dévouement pour approfondir sur la situation et trouver un accord, une harmonie dont nous avons besoin pendant les conversations.

Dans quels cas ne devrions-nous pas donner d’explications ?

Ils-critiquent-ce-qu'ils-n'aiment-pas-chez-eux-2-500x325

Nous sommes sûrs dans dans vos relations sociales les plus proches (amis, famille, travail, couple…) vous vous voyez obligé de donner plus d’une explication à certains aspects de votre vie que vous ne voulez pas partager, et encore moins justifier.

Comme exemple, et pour en tenir compte, nous allons vous donner les dimensions qui vous appartiennent, uniquement « à vous » et que lesquelles vous n’avez pas à vous expliquer, ni à vous justifier :

Vous ne devez pas donner d’explications sur ce qui est prioritaire dans votre vie

L’important pour vous n’appartient qu’à vous. Si votre première passion est le voyage, tout le monde ne comprendra pas que vous passiez une année entière à économiser au lieu de changer de machine à laver ou d’acheter une nouvelle voiture.

Vous n’avez pas à vous justifier et si vous le faites, une fois suffit.

Vous ne devez pas donner d’explications sur votre célibat ou sur votre conjoint

Comment, tu n’as pas de conjoint ? Tu n’as toujours pas d’enfants ? Ton compagnon est un peu silencieux non ? Et pourquoi est-ce que vous ne vivez pas plus près de ta famille ?

Nous sommes sûrs que ces questions vous sont très connues. Les gens ont tendance à demander par intérêt innocent mais ce sont des choses qui nous mettent mal à l’aise car nous devons nous justifier alors qu’en réalité, cela ne concerne que vous et personne d’autre.

Vous ne devez pas donner d’explications sur vos croyances ou vos valeurs

Toutes les valeurs, les croyances et les opinions se valent et ne doivent pas être justifiées. Si vous pratiquez une religion ou que vous ressentez des affinités pour un type de spiritualité, nul besoin de détailler pourquoi vous le faites et ce qui vous a amené à ce choix.

  • Vous êtes vos choix, les autres doivent vous accepter comme vous êtes, sans avoir à vous demander des explications.
  • Vivre avec les autres c’est respecter et il s’agit donc tout simplement de s’accepter, tels que nous sommes. Les explications seront nécessaires, comme nous vous l’avons dit précédemment, uniquement dans les cas de disparition ou de problèmes personnels.

Vivez librement en suivant vos propres valeurs, agissez avec respect et soyez heureux de chaque aspect de votre chemin de vie.

source : amelioretasante





Commentaires

commentaires