Comment manger sainement pour obtenir une meilleure santé et être au top..

232162757642554
Partages
partager sur twitter

Twitter

Je vous propose de découvrir dans cette interview avec Pauline du site Douce Frugalité, comment manger sainement pour obtenir une meilleure santé et une énergie optimale.

 
Je voudrais en tout premier remercier Pauline de s’être prêtée si gentiment au jeu de questions-réponses et d’avoir libéré un peu de son temps pour vous dévoiler une partie de sa vie, ses passions, ses projets…  Merci du fond du coeur !

Découvrez tout de suite son témoignage:

  • Bonjour Pauline est-ce que tu veux bien te présenter en quelques mots pour nos lecteurs et présenter ton site également ?

manger

Je m’appelle Pauline, j’ai 30 ans, je suis traductrice technique indépendante anglais/français et je suis végétalienne à forte tendance frugivore depuis plus de 3 ans. En 2013, j’ai repris le sport (course à pied et exercices au poids du corps) et j’ai créé un site puis une chaîne Youtube afin de partager mon expérience et mon enthousiasme pour l’alimentation vivante. Je publie également beaucoup de photos de mandalas de fruits sur Instagram.


  • Qu’est ce qui t’a amenée vers l’alimentation vivante ?

Au départ je voulais manger plus sainement et je ne savais pas quoi faire à part manger davantage de légumes bio. L’idée de départ était de vieillir moins vite. Comme je regardais très peu la télé, je n’avais pas peur des carences auxquelles veulent nous faire croire les lobbies de la viande, du lait et des céréales. Quand j’ai vu le documentaire Earthlings (Terriens) et le discours de Gary Yourofsky, j’ai compris que le végétalisme était la solution, conciliant santé, environnement et respect des animaux. Peu après, j’ai découvert les vidéos de Freelee et bien d’autres pionniers dans le crudivorisme végétalien. J’ai commencé une transition lente mais certaine vers le frugivorisme, sur une durée de deux ans. C’était devenu une évidence pour moi que l’humain est fait pour manger des fruits et des légumes frais.

  • Quels sont les changements que tu as ressentis au niveau physique et physiologique ?


En devenant frugivore, j’ai perdu un peu de graisse, mon esprit s’est apaisé, je suis devenue sportive, ma peau claire supporte désormais très bien le soleil, mes yeux verts ont bleui, j’ai beaucoup plus d’énergie, je n’ai plus besoin de faire la sieste, je mange à ma faim avec plaisir et sans culpabiliser, je suis désormais de bonne humeur en permanence, je m’habille en couleurs au lieu de noir et j’apprécie toutes les formes de vie.

  • Comment se compose ta journée alimentaire en général ?

Au lever, je bois entre ½ et 1 litre d’eau, puis je mange généralement des fruits juteux, par exemple une dizaine d’oranges ou de mandarines. Ensuite je mange environ toutes les 3 heures jusqu’à 19 heures, ou bien je me fais deux gros repas, constitués généralement de fruits doux et de feuilles vertes. Je bois au moins 2 litres d’eau par jour pour être hydratée, et je ne mange pas la nuit afin d’avoir un sommeil réparateur.

  • Quels conseils donnerais-tu à une personne qui aurait peur de passer à une alimentation vivante ?

Je conseillerais aux personnes qui ont des doutes de lire des articles sur les sportifs végétaliens qui mangent beaucoup de fruits, tels que Frank Medrano, Pascal Jaqoob, Timothy Shieff, Michael Arnstein ou Harley Johnstone.

Prenez comme exemple ceux à qui vous voulez ressembler intérieurement et extérieurement, car en suivant leurs conseils vous tendrez à obtenir leurs résultats.

Pour la transition, plus on est âgé, plus il faut prendre son temps afin de ménager son corps. Je conseillerais d’avoir une hygiène dentaire impeccable afin d’éviter les caries avec un régime aussi sucré/acide. Il est important de manger à sa faim en respectant les combinaisons alimentaires et de boire assez d’eau. Et enfin, renseignez-vous suffisamment, faites votre expérience et écoutez votre corps.

  • As-tu un plat ou une recette que tu préfères tout particulièrement ?

J’ai toujours été très paresseuse en cuisine. Pour moi, le summum de la gastronomie, c’est un smoothie de bananes mûres, dattes fraîches, vanille et eau. Je suis également très friande de fruits exotiques tels que les mangues de qualité, les mangoustans et les pitayas.

  • Est-ce que tu pratiques un sport régulièrement et si oui, depuis combien de temps et qu’est-ce qui à changé avec l’alimentation vivante ?

Quand j’étais omnivore, je n’avais plus assez d’énergie pour faire du sport ni pour me motiver à en faire. Depuis 2 ans, je fais du sport tous les 2 jours : exercices au poids du corps de style TABATA, course à pied, escalade, étirements de yoga, vélo et randonnée en montagne. Cette alimentation m’a permis de faire des choses qui m’étaient impensables auparavant, telles que le poirier, des tractions et des pistol squats. Peut-être que je m’entraînerai pour faire la planche sur les mains, faire le drapeau et marcher sur les mains.

  • Qu’en pensent ta famille, tes amis et ton entourage ?

Quand j’ai annoncé mon changement d’alimentation à ma famille, ils étaient perplexes. Quant à mes amis, ils se sont vite montrés compréhensifs. Cela s’est bien passé car nous nous sommes tous montrés respectueux des choix des autres. Le fait que j’arrête totalement l’alcool m’a coupé des mauvaises influences. Mes proches voient maintenant à quel point je vais mieux de tous les points de vue, ils mangent un peu plus sainement, et certains se sont même lancés dans l’aventure de l’alimentation vivante.

  • Est-ce que le fait de manger cru te coûte plus cher qu’avant ?


Oui, car avant je mangeais comme une étudiante, avec des pâtes au fromage à presque tous les repas, une tablette de chocolat par jour, du thé pour rester éveillée et très peu de fruits et légumes frais. En passant aux fruits et légumes, mon budget a forcément augmenté. Je dépense au moins 300 euros de nourriture par mois. J’achète mes légumes directement auprès d’un producteur local. Ce qui me coûte cher, ce sont les fruits, surtout les fruits exotiques en hiver, mais cela en vaut la peine, car je ne me suis jamais sentie aussi bien dans mon corps et dans ma tête.

  • Comment s’est passé ton changement vers l’alimentation vivante ?

Je suis volontairement passée par une période d’un an de légumes, légumineuses et céréales complètes. J’ai testé le sans gluten, mais je n’ai eu de résultats qu’en évinçant toutes les céréales. J’ai testé beaucoup de manière de manger cru, et celle que je retiens c’est une alimentation riche en fruits, sans jus, avec peu de smoothies et avec pour légumes principalement des feuilles vertes. Mon repas type se constitue de bananes et de salade « feuille de chêne ». Mes prises de sang et autres tests nutritionnels récents montrent que j’ai fait le bon choix.

  • Est-ce que cette période de transition a été difficile ?

J’ai bien vécu ma transition, surtout en période estivale. Je n’ai jamais beaucoup aimé la viande, le poisson ni les fruits de mer, en plus ils coûtent cher, je les ai donc facilement éliminés de mon alimentation. Comme je n’osais pas m’affirmer à l’époque, j’ai mis plus de temps à refuser les plats contenant des produits animaux quand je sortais au restaurant ou chez des amis. Par ailleurs, j’ai eu beaucoup de difficultés à supprimer les céréales et le fromage de mon alimentation car j’y étais totalement accro. En deux ans, j’ai supprimé tous les produits animaux, victoire ! Aujourd’hui je ne mange des plats végétaliens cuits que dans un cadre social. J’adore carburer aux fruits frais et aux salades.

  • Quelles sont tes sources d’inspiration dans l’alimentation vivante ?

Celle qui m’inspire le plus est Ellen Fisher, une maman frugivore qui vit a Hawaï. Je suis également assidûment Freelee, Evan Rock ainsi que des dizaines de sportifs végétaliens et frugivores heureux sur internet.

  • Pourrais-tu faire marche arrière à présent ? Pourquoi ?

J’ai tiré un trait définitif sur les produits animaux. Je ne remangerais davantage de repas cuits qu’en cas de pénurie ou d’ère glacière. Ce sont les repas de fruits et salades en abondance qui me donnent le plus de plaisir et de santé.

  • Est-ce que tu veux dire quelque chose à nos lecteurs pour terminer ?

Les fruits et les légumes nous veulent du bien, pas les plats industriels ni les produits animaux contrairement à ce qu’on entend à la télé. Tentez le coup !

  • Le mot de la fin

Comme de nombreux frugivores, mon rêve est de vivre dans la nature sous les tropiques, d’y faire des vidéos inspirantes et d’avoir le temps de réaliser d’incroyables mandalas de fruits. Que les fruits vous donnent l’énergie de réaliser vos rêves !

Voilà, j’espère sincèrement que vous avez eu beaucoup de plaisir à lire cette interview et que cela vous donnera envie d’ajouter des fruits et des légumes crus dans vos repas quotidiens, je voudrais dire un grand merci encore à Pauline pour son super témoignage et un grand bravo également pour ses magnifiques photos.

Découvrez Douce frugalité, le site de Pauline ainsi que sa chaîne Youtube pour plus d’infos à son sujet, en attendant la suite je vous souhaite une excellente journée pleine de joie, d’amour et de partage et n’oubliez pas de vivre chaque jour… avec passion !

A propos de l’auteur:

Je m’appelle Olivier Charles, j’ai 37 ans et j’habite actuellement à Genève. J’ai crée mangerpourchanger.com dans le but d’apprendre, mais aussi de partager avec vous mes connaissances et mes différentes expériences sur l’alimentation vivante ou le manger cru, tant ces changements alimentaires sont directement liés à notre qualité de vie et je dirais même au monde dans lequel nous vivons.
Si vous aussi vous ressentez le besoin d’améliorer considérablement votre état d’esprit et votre qualité de vie à tous les niveaux, alors nous allons partager ensemble une magnifique aventure !
Papa depuis 14 ans, je suis passionné de voyages, de surf & de grimpe, mais également d’alimentation et de l’impact qu’ont nos choix alimentaires sur notre santé, notre humeur, notre énergie,… mais aussi et surtout sur notre planète.
Il y a un peu plus de deux ans, je mangeais un peu de tout et n’importe quoi, au début janvier 2013, j’ai décidé pour plusieurs raisons de ne plus cautionner, donc de ne plus consommer aucun produit contenant de l’huile de palme.
Chose dite chose faite, le 1er janvier 2014, un an plus tard, je continue les bonnes résolutions et j’arrête également de manger de la viande rouge ainsi que du poulet. Dans ma lancée et pour continuer cette magnifique et enrichissante aventure personnelle, un peu avant l’été j’arrête également le poisson et par la même occasion tout être qui possède des yeux..;-)
Que reste-il me direz-vous ? ..tout le reste j’ai envie de dire…enfin presque !!
Voici donc ce qui va alimenter mon blog mangerpourchanger.com en grande partie, je suis crudivore maintenant depuis quelques mois, je me suis jamais aussi bien senti de toute ma vie et mon but est de progresser avec vous mais également de vous aider à apporter les changements en vous, afin de pouvoir vous aussi avoir cette énergie débordante et cette joie de vivre avec gratitude.

source : sante-nutrition





Commentaires

commentaires