Coca-Cola défend l’aspartame face à la chute de ses ventes de Coca Light

Confronté à une chute de ses ventes de sodas « light », Coca-Cola a lancé une campagne publicitaire aux États-Unis mettant en avant l’innocuité de l’édulcorant aspartame remis en question par des nutritionnistes.

Les publicités publiées dans plusieurs quotidiens américains dont USA Today montrent des femmes souriantes qui tiennent un Coca Light à la main accompagné du slogan: «Des produits de qualité qui vous comblent toujours de bien-être». Une note près de la photo indique que «la sûreté de l’aspartame est confirmée par plus de 200 études depuis ces 40 dernières années.»

L’industrie des boissons gazeuses subit un recul de ses ventes aux Etats-Unis au moment où des groupes de défense de consommateurs et des élus comme le maire de New York, mènent une campagne contre les sodas qu’ils accusent d’alimenter l’épidémie d’obésité en Amérique.

Les ventes de Coca Light ont reculé de 3% en 2012 par rapport à l’année précédente tandis que celles du Coca normal ont baissé de 1%, selon la revue spécialisée Beverage Digest. Quant à Pepsi, ses ventes de sodas ont diminué de 3,4% sur la même période tandis que celles de Pepsi «light» ont reculé de 6,2%.

Selon Karen Congro, nutritionniste du Centre hospitalier de Brooklyn, on ignore si à long terme la consommation d’aspartame est sûre. «Malgré les affirmations de Coca-Cola et d’autres sociétés sur la sûreté de l’aspartame, nous ne connaissons pas ses effets à long terme», a-t-elle dit.

L’Agence américaine des produits alimentaires et des médicaments (FDA) a autorisé sa commercialisation dans les années 80. «On constate un rejet grandissant non seulement des sodas light mais aussi d’autre produits contenant des édulcorants artificiels et d’autres ingrédients artificiels», selon cette nutritionniste.

Karen Congro note que des recherches récentes montrent que les personnes qui recourent aux édulcorants dans le cadre d’un régime alimentaire peuvent finir par consommer plus de calories. «Dépendre des succédanés artificiels de sucre accroît l’envie de sucre qui peut contribuer à l’obésité et à de mauvaises habitudes alimentaires», a-t-elle expliqué.

«Il est possible que le cerveau réagisse aux édulcorants dans les sodas light et d’autres aliments en libérant de l’insuline qui peut donner faim surtout pour du sucre», affirme-t-elle enfin.

Souhaitez-vous vraiment faire confiance à une entreprise qui a commencé à utiliser de la cocaïne comme ingrédient afin de le rendre plus addictif (0) ? La société tire encore des extraits de la plante de coca, la plante utilisée pour produire de la cocaïne.

A présent Coca-Cola tente de rassurer les gens en leur assurant que ces boissons moins caloriques ne sont pas nocives.

La vérité sur l’aspartame

Une étude de l’Université de l’État d’Arizona qui a été publiée dans le Journal of Applied Nutrition a déterminé que l’aspartame provoque des dommages au cerveau en laissant des traces de méthanol dans le sang (1) . Une autre étude publiée dans la Bibliothèque nationale de médecine des États-Unis a déterminé que la consommation à long terme de l’aspartame entraîne un statut pro-oxydant dans le cerveau (2) . Une étude publiée par l’École de médecine de l’Université de Washington présente un lien possible entre l’aspartame et les tumeurs cérébrales (3)

Le cerveau n’est pas la seule chose en question quand il s’agit de l’aspartame. Une étude récente a lié l’aspartame au lymphome et à la leucémie (4) (5) . L’étude a été publiée début décembre 2012, elle a été menée par le Département de médecine à l’Hôpital Bringham et la Harvard Medical School à Boston, MA. L’étude était un suivi après une période de collecte des données sur 22 ans, y compris alimentaires et des bilans de santé du groupe d’étude ont été publiés dans le  American Journal of Clinical Nutrition.

Une étude publiée dans le  Journal clinique de l’American Society of Nephrology  a déterminé que l’aspartame augmente les chances de déclin de la fonction rénale (6) .3318 femmes ont participé à l’étude un certain nombre d’années, elles ont consommé du soda contenant des édulcorants artificiels, notamment de l’aspartame. Deux ou plusieurs boissons de régime par jour conduit à doubler le risque de maladie rénale chronique.

L’aspartame a clairement le potentiel pour nuire à la santé humaine et après examen de plusieurs études, il semble prudent de dire que l’aspartame est en effet dangereux pour la santé humaine. Savez vous que l’aspartame a été interdit deux fois avant de devenir légal aux États-Unis?

Il y a tellement d’études que nous devrions faire très attention  quand il s’agit de l’aspartame. Je peux attirer votre attention sur  http://www.greenmedinfo.com/toxic-ingredient/aspartame . Ici vous trouverez d’autres études concernant l’aspartame, et j’espère que cela vous inspirera pour approfondir vos recherches plutôt que de croire les choses sans les remettre en question.

La publicité de masse et la propagande semblent perdre de leur effet sur la race humaine, continuons dans ce sens!!

Sources:

http://www.nbcnews.com/id/52745835/ns/local_news-chicago_il/ #. UgvpBtK2OVN

(0) http://www.nytimes.com/1988/07/01/business/how-coca-cola-obtains-its-coca.html

(1) http://www.mpwhi.com/aspartame_methanol_and_public_health.pdf

(2) http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22385158

(3) http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/8939194

(4) http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23097267

(5) http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16507461

(6) http://cjasn.asnjournals.org/content/6/1/160.abstract?sid=fb9e39ed-6318-46de-9bf1-d497348f0756

A voir aussi :La mère de tous les antioxydants
OU
A voir aussi :14 choses que les parents devraient dire !
OU
A voir aussi :Je me suis détaché de mon téléphone après avoir vu cela.