Alzheimer : confirmation du lien entre benzodiazépines et Alzheimer

Alzheimer : confirmation du lien entre benzodiazépines

Alzheimer: confirmation du lien entre benzodiazépines et Alzheimer

Alzheimer

C’est ce que confirme la publication d’une étude française dans la dernière édition du British Medical Journal: le risque de survenue de la maladie d’Alzheimer est beaucoup plus important si l’on prend régulièrement des benzodiazépines sur une période supérieure à 3 mois .

On confirme le lien entre benzodiazépines et maladie d’Alzheimer

Les benzodiazépines sont une classe de médicaments psychotropes, ils agissent sur le système nerveux central (cerveau et moelle épinière) en modifiant certains processus chimiques naturels (physiologiques), entraînant ainsi des modifications de la conscience, de l’humeur, de la perception et du comportement.

Les benzodiazépines ont des propriétés anxiolytiques, myorelaxantes , hypnotiques , antiépileptiques et amnésiantes.

On les utilise couramment pour traiter l’anxiété, les spasmes, l’insomnie, les convulsions, l’agitation ou lors d’un sevrage alcoolique.
 

L’utilisation prolongée des benzodiazépines est dangereuse

Depuis plusieurs années, on sait que prendre des benzodiazépines au-delà d’1 mois crée une accoutumance, une dépendance, et qu’en arrêtant le traitement il y a un risque de syndrome de sevrage (réapparition des symptômes de façon plus marquée, risque de chute de la tension artérielle, de délires psychotiques, d’hallucinations, de convulsions, de malaises, …).

Sophie Billioti de Gage, chercheuse à l’Inserm, et son équipe, ont réalisé une étude qui vient compléter  ce tableau déjà sombre en démontrant que les benzodiazépines augmentent fortement le risque de développer la maladie d’Alzheimer.

La maladie d’Alzheimer, maladie neurodégénérative par excellence, touche près de 900 000 Français.

L’étude de l’équipe de l’Inserm pour voir l’études sur ALZHEIMER cliquez ICI

9000 personnes âgées de plus de 66 ans, ont été suivies pendant 6 à 10 ans.
Ils ont démontré que prendre quotidiennement des psychotropes pendant plusieurs mois augmente le risque de développer une maladie neurodégénérative :

Une prise quotidienne pendant 3 à 6 mois augmente le risque de maladie d’Alzheimer de 30 %
Une prise quotidienne pendant plus de 6 mois augmente le risque d’Alzheimer de 60 à 80 %
Cela concerne particulièrement les Français.

La France est championne du monde en matière de consommation de psychotropes (en 2012, près de 12 millions de Français en auraient pris au moins 1 fois).
Le plus souvent on prescrit les benzodiazépines pour traiter le stress, l’anxiété et les troubles du sommeil. Pourtant, on peut traiter ces symptômes avec des solutions alternatives (phytothérapie, homéopathie, acupuncture, …), sans oublier que le fait d' »effacer » les symptômes ne résout pas la question de la cause, et que par conséquent ces symptômes réapparaissent généralement à l’arrêt du traitement.
 

Il y a alors une consommation prolongée au-delà des recommandations des autorités sanitaires, qui limitent à 12 semaines maximum ce type de traitement : de nombreux patients prennent des psychotropes pendant plusieurs années …
Ainsi, cette étude confirme la dangerosité des psychotropes.

Espérons qu’elle sera un facteur déclenchant pour remettre en question la prescription de ces médicaments qui agissent sur le cerveau :
 
 
 
en ne les proposant d’office pour traiter le stress, l’anxiété, l’insomnie, …
en limitant strictement leur usage à 3 mois maximum si le recours à des telles molécules est indispensable.
Les patients doivent connaître les risques qu’ils prennent avec de tels traitements pour s’orienter vers un traitement alternatif (médecine alternative, psychothérapie).

Voici les principaux médicaments à base de benzodiazépines :

Alprazolam Générique
Anxyrex
Ativan
Bartul
Belseren
Bromazépam Générique
Bromiden
Clobazam Générique
Clonazépam Générique
Clozan
Demetrin
Dialag
Diazépam Générique
Dormicum
E-Pam
Euhypnos
Frisium
Halcion
Havlane
Hypnovel
Imeson
Lectopam
Levanxol
Lexomil
Lexotanil
Librax
Librium
Lorazépam Générique
Loridem
Lysanxia
Megavix
Midazolam Générique
Mogadon
Myolastan
Narcozep
Nitrazépam Générique
Noctamide
Noctran
Nordaz
Normison
Novazam
Nuctalon
Oxazépam Générique
Paceum
Panos
Planum
Prazépam Générique
Psychopax
Quietiline
Restoril
Rivotril
Rohypnol
Serax
Serenase
Seresta
Sigacalm
Stesolid
Témazépam Générique
Temesta
Tétrazépam Générique
Tranxène
Tranxilium
Triazolam Générique
Urbanyl
Valium
Veratran
Versed
Vivol
Xanax

Source : Inserm

Voir aussi:

Alzheimer
​Crédit photo : Medical illustration – swollen, painful brain – Sebastian Kaulitzki – Shutterstock.com

A voir aussi Contraception : on vous cache la vérité sur la pilule depuis 50 ans

OU A voir aussi : Cannelle et miel la combinaison qui guérit 17 maladies

OU Le lait , ce poison que l’on boit quotidiennement

OU Riz : vous ne jetterez plus jamais l’eau de riz après avoir lu ça