Des abris tissés pliables alimentés par le soleil

Abeer-Seikaly-Woven-Shelters-3
Partages
partager sur twitter

Twitter

Des abris tissés pliables alimentés par le soleil

Plus de 40 millions de personnes à travers le monde ont dû quitter leurs foyers pour trouver refuge dans des endroits inconnus.
Par chance, ils trouvent une bâche ou une tente, mais leur qualité de vie reste lamentable la plupart part du temps. Pour résoudre ce problème, l’architecte créatrice Jordano-Canadienne Abeer Seikaly a conçu un nouveau type de logement. Un logement qui permet aux réfugiés de reconstruire leur vie avec dignité.Seikaly qui vit maintenant à Amman en Jordanie, est bien placé pour concevoir un logement pour les réfugiés, étant donné que ses ancêtres de Jordanie ont basculé pendant des siècles entre la vie de nomade et de refuge dans le désert.

woven

«Le mouvement des gens sur Terre a conduit à la découverte de nouveaux territoires ainsi qu’à la création de nouvelles communautés parmi les étrangers, qui a ensuite formé des villes et des nations», écrit Seikaly dans son dossier de conception. «Naviguer cette dualité entre l’exploration et la colonie, le mouvement et l’immobilité est une essence fondamentale en ce qui consiste à être humain. »

Mais aujourd’hui, une grande partie de la migration ne veut plus que les guerres et le changement climatique forcent les gens à quitter leurs maisons sans argent.
Les abris tissés pliables sont conceptuels mais disponibles et permettraient à ces personnes d’emmener leur maison avec eux.

Abeer-Seikaly-Woven-Shelters-2


Composé d’une structure à base de tissu tissé qui « brouille la distinction entre la structure et le tissu, » le refuge s’étend et forme un enclos privé « pour la mobilité. » Il est également livré avec des équipements de base nécessaires, y compris l’eau et l’électricité renouvelable.

Le tissu solaire extérieur absorbe l’énergie solaire qui est ensuite transformée en électricité utilisable, tandis que le tissu à l’intérieur fournit des poches de rangement, particulièrement dans la moitié inférieure de l’abri. Et un réservoir de stockage d’eau sur le dessus de la tente permet aux gens de prendre des douches rapides. L’eau monte dans le réservoir à l’aide d’un système de thermosiphonnage et d’un système de drainage qui permet à la tente de ne pas s’inonder.

Abeer-Seikaly-Woven-Shelters-4

L’abri est bien aéré et éclairé, il s’ouvre pendant l’été et se referme pendant les hivers froids. Mais le plus important est qu’il permet aux réfugiés d’avoir un semblant de sécurité et un semblant de maison.

weaving-home-winter-660x371

« C’est un léger tissu mobile et structurel pouvant combler l’écart entre les besoins et le désir pendant que les gens « reprennent » leur vie en main, en tissant physiquement leur environnement construit dans un endroit à la fois nouveau et familier, transitoire et enraciné, privé et connecté», dit Seikaly .

Abeer-Seikaly-Woven-Shelters-5

«Dans cet espace les réfugiés trouvent un endroit pour faire une pause face à leur monde turbulent afin de commencer une nouvelle vie. Ils tissent leur abri en maison « .

Source: Designboom & GreenProphet





Commentaires

commentaires